actus/news

Revue de presse et actus  :

lémanbleu tv

23 août 2021

L’objectif est de promouvoir les bateaux électriques, à l’achat ou en reconfiguration pour décarboner les plans d’eau et tenter de convertir les 3400 propriétaires genevois.

association zero emission boat
zero emission boat 20min

20min

12 avril 2021

Le 20 minutes, écrit sur l’intérêt grandissant de Berne et l’OFT, l’Office fédéral de tranports, pour les bateaux zéro émission ainsi que sondage en ligne de l’association. Avec un entretien de notre présidente Sue Putallaz.

13-14 février 2021

La transition lacustre est là ! Bravo à Candela Speed Boat pour l’homologation de son bateau électrique à Foils en Suisse. On espère que c’est le premier d’une longue série à venir ! Rdv bientôt pour notre traditionnel #swisstour pour découvrir les bateaux zéro emission.

#innovation #zeroemissionboat #sustainability #climatechange

20 août 2020

Première et pleine page à la Tribune de Genève avec la journaliste Isabel Ares qui relate la démo du bateau à hydrogène, l’Hydroxy 3000, ainsi que de la venue de Bertrand Piccard à ce Swiss Tour organisé par l’association qui s’est déroulé à Genève exclusivement cette année.

lémanbleu tv

19 août 2020

L’interview du professeur Affolter qui explique comment le futur est déjà là avec la pile à combustible. La technologie est prête à être déployée sur les transports publics lacustres et l’opérateur historique du Léman, la CGN, est prêt à la décarbonisation de sa flotte.

Bref, que du bonheur pour la transition lacustre!

LA COTE magazine

19 octobre 2019

Un très bel article de la Cote Magazine que nous remercions au passage, qui présente l’association sous son meilleur jour pour notre plus grand bonheur.

26 août 2019

« Une association pour le bateau zéro émission s’active pour sauver la planète »
Le téléjournal de la RTS présente à son édition du 1245 un sujet de 2 »05 concernant l’association suite au Swiss Tour qui s’est déroulé à Genève le 21 et 22 août 2019.

article de la NZZ du 23 août 2019

23 août 2019

Article de la Neue Zürcher Zeitung qui évoquait les démos démostrations proposées au Swiss Tour à Zürich du 23 au 24 août 2019 en plus de celui de Genève qui s’était lui produit du 21 au 22 août.

11 août 2019

« Sur le lac, la transition vers l’électrique se fait au ralenti »
Les plus de 13 000 navires immatriculés autour du lac de Genève consomment de grandes quantités de diesel. Pour la plaisance comme pour le transport de passagers, les alternatives propres arrivent sur le marché. La technologie est en place…

article du journal le Temps

Communiqué de presse | 7 avril 2021

Logo Swiss Emission Boat
Un sondage suisse, pour améliorer l’expérience des transports sur les lacs suisses

L’Association Swiss Zero Emission Boat, en partenariat avec un groupe d’étudiants·e·s du Master HES-SO Innokick, lance un sondage pour mieux comprendre les besoins des usagers et ainsi favoriser l’adoption des transports lacustres comme moyen de transport tout en étant respectueux de l’environnement. En effet, le développement du transport lacustre suisse dans une optique de transport urbain intégré au reste de la mobilité douce (waterborne transportation) peut diminuer la charge du trafic motorisé individuel au sein des agglomérations suisses dont beaucoup sont autour d’un plan d’eau (Genève, Lausanne, Zürich, Lucerne, etc.).


Le transport lacustre comme moyen durable pour désengorger les agglomérations suisses

Lausanne, Zurich, Lugano, Locarno, Lucerne, Neuchatel et Genève, toutes des grandes villes suisse à proximité d’un lac. Le transport lacustre zéro émission, un levier pour désengorger ces agglomérations? Dans son rapport d’octobre 2019 «Transport lacustre zéro émission au sein des agglomérations, des opportunités à saisir », dont vous trouverez un exemplaire sur notre site internet, l’Association Zero Emission Boat dressait ses recommandations envers les autorités pour passer des motorisations thermiques vers des motorisations zéro émission et augmenter le transport lacustre au sein des agglomérations suisses comme moyen de transport pour les pendulaires.

Afin de consolider ce rapport, et comprendre les besoins des usagers et ainsi favoriser l’adoption des transports lacustres comme moyen de transport respectueux de l’environnement, l’association et une entreprise du secteur ont mandaté des étudiant·e·s du Master Innokick pour faire un sondage. Vous trouverez le sondage sur le suivant :  https://form.jotform.com/210142518177349


Quelle cadence serait optimale pour vous ? Si votre abonnement proposait la possibilité de pouvoir avoir un vélo ou trottinette à bord, que choisiriez-vous ? Comment trouvez-vous les différentes signalétiques à quai ? Seriez-vous prêt à payer plus pour un bateau zéro émission ?

Telles sont les questions posées aux utilisateurs. Les résultats de ce sondage seront mis à disposition de la Confédération et des organisations (opérateurs, villes, etc.) qui contribuent à relayer le sondage. A cet égard, les premiers résultats du sondage test, effectué sur le tronçon Evian-Lausanne, sont très prometteurs pour la suite du sondage au niveau suisse.

 

Contact
Email : contact@zeroemissionboat.ch
Sue PUTALLAZ, présidente, Tél : 079 277 79 54
www.zeroemissionboat.ch

 

L’association Zero Emission boat

En bref, l’association a pour missions :

• La promotion de la transition lacustre pour une navigation propre et respectueuse de la nature,
• La sensibilisation des autorités aux besoins en infrastructures de charge électrique et de plein d’hydrogène,
• La découverte et les tests des bateaux zéro émission lors du Swiss Tour annuel (fin août).

L’association Zero Emission Boat a été créee en juin 2019 pour promouvoir le bateau Zéro Emission en Suisse. Depuis cette date, deux éditions du « Swiss Tour » ont été ogranisées, à Genève et à Zurich, pour présenter des bateaux zéro émission aux professionnels et au grand public. L’édition du Swiss Tour 2021 sera sur le thème “Les bateaux de loisirs zéro émission avec un focus particulier sur le rétrofit des motorisations thermiques”.

Master HES-SO Innokick (Integrated Innovation for Product and Business Development)
Le Master Innokick permet aux étudiant·e·s des domaines Ingénierie et Architecture, Economie et Services et Design et Arts visuels, d’acquérir les compétences interdisciplinaires nécessaires pour créer des produits et services innovants afin de les commercialiser avec succès. Il donne également la possibilité de développer des opportunités d’affaires qui correspondent aux besoins réels des entreprises orientées vers les attentes des utilisateur-trices.

 

>  Lien afin de visionner ou télécharger le communiqué de presse au format PDF :   Communiqué de Presse – ZeroEmissionBoat – Sondage 2021

 

Communiqué de presse | 15 août 2020 | SWISSTOUR

Logo Swiss Emission Boat
Invitation aux médias & communiqué de presse

Le Bateau hydrogène « Hydroxy 3000 » vogue sur le Léman, en présence de Bertrand Piccard

L’Association Swiss Zero Emission Boat, en partenariat avec la CGN et NewWay 
Mobility, organise son traditionnel Swiss Tour, pour éclairer le public, professionnel et privé, sur les évolutions technologiques des bateaux zéro émission avec des essais de bateaux. L’édition 2020 mettra à l’honneur le bateau hydrogène « Hydroxy 3000 »,du 18 au 20 août à Genève avec des tests du bateau
(sur inscription auprès de contact@zeroemissionboat.ch)

A cette occasion, nous invitons les médias à nous rejoindre sur le ponton de Marti Marine au 31 Quai du Mont-Blanc à Genève pour :

1. Découvrir et essayer le bateau Hydrogène de la HEIG-VD avec son 
concepteur, le professeur Jean-François AFFOLTER
Le mercredi 19 août à 15:30

2. Assister à la partie officielle réunissant les partenaires du Swiss Tour 2020 avec une allocution de Monsieur Bertrand PICCARD.
Le mercredi 19 août à 16h30

Les orateurs répondront aux questions des médias à l’issue de la partie officielle.


La Suisse, pionnière de l’Hydrogène, quid des bateaux zéro émission?

On l’a vu récemment, sous l’impulsion d’entreprises privées, la Suisse est le premier pays du monde à lancer une nouvelle forme de mobilité zéro émission pour les camions à hydrogène « vert ». Sur les Lacs, la Suisse n’est pas en reste ! La propulsion à Hydrogène représente également une alternative viable pour la transition des grands bateaux du thermique au zéro émission. En effet, si le couple solaire-batterie électrique a aujourd’hui fait ses preuves pour les bateaux de plaisance et leur permet d’atteindre l’autonomie voulue, il n’est pas toujours possible aux grands bateaux, selon les distances et l’énergie nécessaire, de l’atteindre. L’hydrogène constitue un levier de taille pour permettre aux bateaux de transport de passagers d’avoir une autonomie suffisante et un fonctionnement opérationnel optimal.


Pourquoi passer des bateaux thermiques aux bateaux zéro émission sur les Lacs suisses ?

Selon les estimations de notre association, les bateaux des entreprises de navigation concessionnés en Suisse émettent plus de 90’000 tonnes de C02 par année, soit l’équivalent de 6’500 ménages (chaque personne en Suisse émet en moyenne 14 tonnes d’équivalent CO2 par année). Depuis quelques mois, certains opérateurs, dont la CGN, s’engagent activement dans un programme de décarbonisation de leur flotte. Cette stratégie de décarbonisation est d’autant plus importante que l’ensemble des bateaux des compagnies de navigation émettent autant de C02 que l’ensemble des bateaux de plaisance. Comme les défis en termes d’infrastructures, de ratio performances/coûts et parfois d’autonomie sont encore importants, il faudra à l’avenir tant de l’ingénierie et de l’innovation, que l’impulsion des collectivités publiques pour permettre une transition du parc thermique vers un parc zéro émission. A cet effet, l’Association Zero Emission Boat encourage les collectivités à accélerer la transition énergétique du tranport lacustre.

 

Les questions qui se posent souvent : Performance, autonomie et fonctionnalités.

Les opérateurs de transport lacustre ont besoin de s’assurer que la technologie est fiable, que le coût opérationnel reste compétitif au thermique, qu’il est aussi fonctionnel et
performant qu’un bateau à essence. À toutes ces questions, l’association suisse pour le bateau zéro émission tente d’apporter des réponses transparentes et utiles tant aux utilisateurs qu’aux pouvoirs publics, pour que la transition énergétique lacustre s’accélère au profit de la qualité environnementale. Pour se faire une idée précise en la matière, l’association organise des démonstrations destinées aux professionnels et au grand public, afin qu’ils se fassent leur propre avis.

 

2ème édition du SWISS TOUR placée sous le signe de l’hydrogène
L’association suisse pour le bateau à Zéro Émission promeut la transition des bateaux thermiques vers des bateaux électriques et/ou hydrogène. Au travers de son « Swiss Tour », l’association vise à faire découvrir aux professionnels et privés les dernières innovations du domaine. En 2019, l’association avait présenté trois bateaux zero emission à Genève et Zurich. En réitérant l’expérience du SwissTour en 2020, et ce malgré les contraintes COVID en vigueur, l’association ZeroEmissionBoat se démarque en tant que « plate-forme » de démonstration au bénéfice des constructeurs / hautes écoles en lien avec les bateaux innovants.

Les axes de travail de ZeroEmissionBoat auprès des collectivités publiques :

• Exonérer les bateaux à propulsion électrique / hydrogène de la taxation sur les bateaux (loi contribution publique)
• Soutenir la reconversion de bateaux avec moteur thermique vers une motorisation électrique, y compris pour les voiliers au bénéfice d’un moteur d’appoint 
• Installation de bornes de recharges dans les ports publics
• Soutien à l’installation de bornes de recharge dans les ports / marina privée

L’Association Zero Emission Boat tient ici à remercier ses partenaires, grâce auxquels le Swiss Tour peut exister soit : La CGN, New Way Mobility, la HEIG-VD et l’entreprise Marti Marine pour son accueil sur son site d’exception, en plein cœur de la Rade genevoise.

Les genevois pourront monter à bord du bateau, sur inscription préalable, du mardi 18 août au jeudi 20 août de 10h30 à 16h00, dans la rade de Genève. Inscriptions auprès de : contact@zeroemissionboat.ch


Contact
Email : contact@zeroemissionboat.ch
Sue PUTALLAZ, Tél : 079 277 79 54
Sue PUTALLAZ                                                                                             Anthony GIRARDIN
Présidente                                                                                                     Vice-président

www.zeroemissionboat.ch

 


À propos des bateaux présents du 18 au 20 août 2020

Haute école ingénieur de Suisse : https://heig-vd.ch/

L’Institut d’Energie et Systèmes électriques a développé des prototypes de bateaux à propulsion électrique équipés de piles à combustible de 100 et de 3000 W (« Hydroxy 100 », « Hydroxy 100 LS », « Hydroxy 300 et « Hydroxy 3000 »).

La pile à combustible de type PEM qui équipe l' »Hydroxy 3000″ a une puissance électrique nominale de 2x2kW. Elle est alimentée en Hydrogène depuis une bouteille de 76 litres à 200 bars. Un compresseur se charge de fournir l’air duquel la pile extrait l’Oxygène. Le stack est refroidi à air et le fonctionnement de la pile est entièrement automatisé.

La pile à combustible fonctionne en parallèle avec les batteries. La puissance nécessaire à la propulsion du bateau peut donc être tirée des deux sources d’énergie en même temps, ou d’une seule selon leur disponibilité. Les batteries ont surtout un rôle de tampon, et peuvent aussi servir de réserve en cas de problème avec la pile à combustible. Comme l' »Hydroxy 3000″ est un catamaran, il est équipé de deux moteurs à courant continu, alimentés et commandés séparément, donnant de ce fait une très grande maniabilité au bateau. Un automate supervise le fonctionnement et la sécurité du bateau.

Des capteurs d’Hydrogène sont répartis dans les endroits critiques, ce qui permet une réaction en cas d’éventuelle fuite d’Hydrogène ou d’un quelconque autre problème. Il dialogue également avec l’automate équipant le rack de la pile à combustible pour informer le pilote, via un écran de contrôle, de l’état de fonctionnement de la pile et des réserves d’énergie.

D’un poids de 1500 kg, l' »Hydroxy 3000″ peut transporter 7 personnes à une vitesse d’environ 11-12 km/h. En naviguant à 8 km/h, il nécessite une puissance de 1 kW, et a ainsi une autonomie d’une douzaine d’heure avec un « plein », autonomie qui est prolongée de quelques heures grâces aux batteries. De plus, 5 m2 de panneaux solaires suffisent pour produire par électrolyse l’hydrogène nécessaire à une saison typique de navigation avec ce bateau.

 

>  Lien afin de visionner ou télécharger le communiqué de presse au format PDF :  Communiqué de Presse-ZeroEmissionBoat-Swiss-Tour-2020

Communiqué de presse | 22 août 2019

Logo Swiss Emission Boat
Bateaux « zero emission » dans les agglomérations – 
des opportunités à ne pas manquer.

Des réseaux terrestres saturés
Aujourd’hui, les réseaux terrestres ont atteint leurs limites au sein des agglomérations. Notre
association a lancé récemment une étude visant à identifier les opportunités de développement et de valorisation des lacs et cours d’eau comme des « routes » naturelles, pour y transférer certains pendulaires, aux heures de pointe, dans une logique de multimodalité. Le réseau navigable suisse du transport public de personnes s’étendait en 2015 sur 548 km et comprenait essentiellement des trajets lacustres.

Une flotte à vocation essentiellement touristique.
En 2018, la Suisse comptait 110 bateaux de passagers pour le transport public sur les lacs et les voies fluviales suisses. On recensait également plus de 60’000 bateaux à moteur avec une immatriculation officielle. Dans le domaine du trafic naval de marchandises, on comptait, en 2017, 122 bateaux avec concession cantonale, 70 bateaux de marchandises enregistrés en Suisse naviguant sur le Rhin ainsi que 35 navires de haute mer.

En 2016, les bateaux des transports publics de passagers ont transporté environ 11,3 millions de personnes sur les lacs et cours d’eau de Suisse. Le taux d’occupation des bateaux de passagers, utilisés en premier lieu par les touristes, dépend toutefois beaucoup de la météo lors des weekends estivaux, ce qui entraîne au fil des années de nombreuses petites variations du nombre de personnes transportées.

Transport de personnes par bateau : des coûts par voyageur très élevé
Selon une récente étude de l’Office fédéral du développement territorial (ARE), le transport par bateau affiche un coût de 24,1 centimes par passager au kilomètre (pkm) parcouru, 7,7 centimes par pkm pour le transport motorisé privé sur la route, 6,3 centimes par pkm pour les transports publics routiers atteignaient. Les coûts liés au transport ferroviaire sont de 3,3 centimes par pkm.

 


Des rejets de Co2 importants

Selon les estimations de notre association, les bateaux des entreprises de navigation concessionnées en Suisse émettent plus de 90’000 tonnes de C02 par année, soit l’équivalent de 6’500 ménages (Chaque personne en Suisse émet en moyenne 14 tonnes d’équivalent CO2 (éq-CO2 ou CO2) par année. Les collectivités publiques appelées à contribution pour la reconversion du parc existant Les effets d’une motorisation électrique sur la flotte permettraient de diminuer de 98% les émission de CO2, pour autant que le courant soit d’origine renouvelable. Les défis en terme d’infrastructures, en terme d’autonomie et de performance des moteurs sont importants et nécessitent par conséquent des impulsions des collectivités publiques pour accélérer la mutation
du parc thermique en zéro émission.

Des opportunités à saisir dans les agglomérations
Comme dans le domaine de l’électromobilité « terrestre », de nombreuses opportunités se présentent pour créer de nouvelles offres de transports dans les agglomérations avec du matériel navigant de taille moyenne (moins de 60 places) plus propice au transport de pendulaires qu’au tourisme. Au-delà, des avantages écologiques, l’intérêt d’une flotte de bateaux électriques de taille moyenne est double : tant au niveau des coûts d’exploitation (coûts de l’énergie électrique diminués de 20 à 30% ) que de la flexibilité des opérations (bateaux plus maniables en raison de leur taille).

Pour en savoir plus, RDV le 26 août 2019 à la conférence nationale sur la mobilité :  Première Conférence nationale sur la mobilité (2019) (admin.ch)

>  Lien afin de visionner ou télécharger le communiqué de presse au format PDF :  Communiqué – ZeroEmissionBoat – 22.08.2019

Communiqué de presse | 19 août 2019 | SWISSTOUR

Logo Swiss Emission BoatLes Bateaux zéro émission voguent sur le Léman
L’association Suisse pour le bateau Zero Emission promeut la navigation lacustre à l’aide de motorisations plus respectueuses de l’environnement.

Les professionnels, et les privés, pourront découvrir ces nouveaux bateaux zéro émission les 21 et 22 août à Genève, et du 23 au 24 août à Zurich . En parallèle, l’association lance une étude visant à ̀ identifier les opportunités de développement et de valorisation des lacs et cours d’eau comme des « routes » naturelles, afin de proposer une alternative aux pendulaires, dans une logique de multimodalité.

Pourquoi passer des bateaux thermiques aux bateaux zéro émission ?
La grande majorité de la flotte en Suisse, avec près de 60’000 unités, est constituée de bateaux de plaisance. L’avantage des bateaux zéro émission est sans conteste le coût de l’énergie et de l’entretien, qui est bien plus bas que celui d’un bateau thermique. Ces bateaux peuvent également naviguer dans les lieux naturels protégées permettant de découvrir des trésors de la faune et de les voir de près. Du point de vue des émissions, l’usage d’une motorisation électrique sur la flotte permettrait de diminuer de 98% les émissions de CO2, pour autant que l’électricité soit d’origine renouvelable. Les défis en termes d’infrastructures, en termes d’autonomie et de performance des moteurs sont importants et nécessitent par conséquent l’impulsion des collectivités publiques pour accélérer la mutation du parc thermique en zéro émission. Selon les estimations de notre association, les bateaux des entreprises de navigation concessionnés en Suisse émettent plus de 90’000 tonnes de C02 par année, soit l’équivalent de 6’500 ménages (chaque personne en Suisse émet en moyenne 14 tonnes d’équivalent CO2 par année). L’ensemble des bateaux de plaisance émettent autant de C02 que les bateaux des compagnies de navigation.

Les questions qui se posent souvent : Performance, autonomie etfonctionnalités. 
Les utilisateurs se demandent si la technologie est fiable, si le bateau est réellement plus cher, cherchent à connaitre les avantages à acheter un bateau électrique ou s’il est aussi fonctionnel et performant qu’un bateau à essence. À toutes ces questions, l’association suisse pour le bateau zéro émission tente d’apporter des réponses transparentes et utiles tant aux utilisateurs qu’aux pouvoirs publics, pour que la transition énergétique lacustre s’accélère au profit de la qualité environnementale. Pour se faire une idée précise en la matière, l’association organise des démonstrations destinées aux professionnels et au grand public, afin qu’ils se fassent leur propre avis.

www.zeroemissionboat.ch

Démonstration et tests pour les médias le 23 août à 14:00
Nous avons le plaisir d’inviter les médias à découvrir et essayer les bateaux 100% électriques Lanéva, SunWave et Quadrofoil, à la Terrasse de Marti Marine, le vendredi 23 août à 14h00 au Bootsvermietung Rytz+Kreuzer, Seefeldquai 8, à Zürich.

Nous nous réjouissons de vous accueillir à cette occasion, et vous remercions de nous confirmer votre présence d’ici le 21 août par mail : contact@zeroemissionboat.ch
Si vous souhaitez plus d’information, ou désirez faire un essai particulier, n’hésitez pas à nous le faire savoir.
Le publics zurichois pourra monter à bord de ces bateaux et les tester les vendredi 23 et samedi 24 août de 10h00 à 18h00, dans la rade de Zürich.

CONTACT
contact@zeroemissionboat.ch
Sue Putallaz, Tél : 079 277 79 54

Sue PUTALLAZ                                             Anthony GIRARDIN
Présidente                                                      Vice-président

www.zeroemissionboat.ch


À propos des bateaux présents les 21 et 22 août à Genève, et du 23 au 24 août à Zürich :

Lanéva, Monaco
:  https://www.laneva-boats.com/

Les navires de Lanéva (7,90m de long) bénéficient d’une autonomie d’environ 2h à une vitesse de 18 nœuds (33 km/h), suffisant pour répondre à l’usage loisirs de ce day-boat. À bord de l’embarcation, point de plastique. Lanéva privilégie l’utilisation de matériaux bio-sourcés, avec une préférence pour la fibre de lin et le liège.

Vitesse : de 25 à 40 noeuds
Capacité des batteries : de 90 à 235 kWh
Motorisation : de 100 kW to 220 kW
Dimensions : 2,5 X 7,90

Quadrofoil, Slovénie :  https://quadrofoil.com/

Le Quadrofoil est un véhicule marin hydroptère tout électrique, espèce hybride entre le jet-ski et le bateau. Ce jet-ski réinventé, vole sur l’eau grâce à la technologie de l’Hydrofoiling et permet une navigation économique et écologique. Équipé de deux sièges ergonomiques, il permet de rester au sec pendant les séances de vol sur l’eau. Le cockpit est équipé d’un écran tactile qui indique le niveau de batterie et la consommation réalisée.

Vitesse : 21 noeuds
Capacité des batteries : 5,2 ou 10,4 kWh
Motorisation : 3,7 ou 5,5 kW
Dimensions : 2,59 X 3,53

SunWave Line, France :  http://www.sunwaveline.com/

Les bateaux de plaisance de la ligne SunWave vous offrent une autonomie illimitée et non polluante de par leur efficience énergétique, solaire et électrique. Grâce à son toit solaire, autonomie illimitée
jusqu’à 5 nœuds. 

Vitesse : croisière 6 nœuds, max 14,5 noeuds
Capacité des batteries : 2X 10kw
Motorisation : 2 X 10kW
Dimensions : 2,54 X 6,7

 

>  Lien afin de visionner ou télécharger le communiqué de presse au format PDF :  Communiqué de presse – SWISSTOUR – 19 août 2019

 

newsletter

Conquis? Alors, contactez-nous !